Déc
10

Business model : le Freemium

Il y’a tout un tas de modèles économiques permettant de réaliser des produits avec son site web, le plus à la mode sur internet étant le Freemium.

Freemium

 

Concept du Freemium

Avant tout, le terme Freemium est une contraction de Free et de Premium.

Free + Premium = Freemium

Il s’agit donc d’un modèle combinant une partie gratuite et une partie payante.

Ca consiste a proposer un produit gratuit qui ne soit pas limité dans la durée et en même temps un produit payant qui apporte plus de valeur ajoutée. La second doit être une version plus riche du premier.

On peut transposer ça à un site web comportant des fonctionnalités gratuites que tout le monde peut utiliser et d’autres payantes qui apportent des choses plus intéressantes.

L’augmentation du nombre d’utilisateurs du produit gratuit va emmener dans son sillage celle du produit payant.

Le gratuit est donc le moteur qui fera décoller le payant.

Dans ce système, seul un faible pourcentage d’utilisateurs s’acquitteront de la version payante (inférieur à 10%).

Le succès du modèle Freemium repose sur le volume d’adhésion au produit gratuit.

Stratégie

Distribution à grande échelle

Pour que le profit augmente il faut donc que le nombre de produits gratuits en fasse de même.

Par voie de conséquence, sa distribution doit être faite à grande échelle ou, dans le cas d’un site web, le faire connaître au plus grand nombre.

Le produit gratuit doit avoir une valeur ajoutée suffisante pour créer une autorité afin de fidéliser l’utilisateur et augmenter le bouche à oreille.
Plus la qualité est élevée, plus l’adoption du produit sera élevée.

La grande difficulté de ce modèle est de trouver la bonne frontière entre la valeur ajoutée du produit gratuit et celle du produit payant.

Celle-ci doit-être suffisante pour que le produit gratuit soit meilleur que celui des concurrents mais pas trop afin qu’il reste de la place pour le produit payant.

Si la valeur ajoutée du produit payant est trop importante, celle du produit gratuit diminuera et donc sa popularité sera faible.

Comme le nombre de ventes de produits payants est directement lié au nombre de produits gratuits distribués, les bénéfices seront plus faibles.

Dans l’autre sens, si le produit payant ne propose pas grand chose de plus que le produit gratuit, personne ne voudra l’acquérir.

Le coût du produit gratuit

Pour augmenter la portée du produit gratuit, il faut donc que les coûts de développement, de marketing et de distribution soient le plus proche possible de zéro.

Ainsi, le faible volume de produits payants pourra compenser les coûts du produit gratuit.

Avec l’avènement d’internet, ces coûts sont considérablement réduits. Nul besoin de papier, ni de panneaux publicitaires pour faire la promotion de son produit gratuit sur internet.

Conversion

L’utilisateur doit être incité à utiliser la partie payante puisque c’est la seule source de revenus (du moins dans un modèle purement freemium).

Pour que le Freemium fonctionne, il faut que ajouter tout un tas de fonctionnalités qui ne sont pas nécessaires mais apportent un plus non négligeable auxquelles certaines personnes seront sensibles.

Par exemple on peut proposer du contenu unique ou du moins plus riche que dans la partie payante.

Il est possible aussi de proposer la suppression de toute ou partie de la publicité.

Pour les produits physiques, la réduction des délais de transports peut être envisagée.

Des fonctionnalités en plus ou des applications peuvent être proposées.

Au menu de ces possibilités on trouve aussi très souvent la personnalisation de son interface.

Enfin, on peut envisager des services en plus, par exemple de l’aide aux utilisateurs.

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive, avec un peu d’imagination on peut aller beaucoup plus loin.

 

Popularité du Freemium

Le modèle Freemium est donc très bien adapté au web car les moyens de se faire connaître sont relativement simples et peu coûteux.

Les modèles complètement gratuits ou complètement payants ont aujourd’hui beaucoup de mal à tenir dans la durée.

Enormément de sites actuels utilisent le Freemium comme business model.

Quel est selon vous le business model de l’avenir ?

Articles similaires :

  • Pas d'articles similaires

5 Comments to “Business model : le Freemium”